Abstract Background

SIMULER, COLLABORER, FORMER SANS RISQUE ET À MOINDRE COÛT

La réalité virtuelle (ou VR pour Virtual Reality), permet d'immerger totalement une personne au sein d'un univers virtuel. Immergé dans la donnée, la réalité virtuelle offre de nouvelles possibilités de visualisation et d'analyse. À travers les mondes virtuels, elle permet de former à moindre coût et d'aborder sans risque des procédures et environnements dangereux. Grâce aux avatars, elle rassemble des acteurs distants pour une collaboration efficace.

Fotolia_219774633_S_edited.jpg
 

IMMERGÉ DANS UN MONDE VIRTUEL

L'objectif de la réalité virtuelle est d'immerger l'utilisateur au sein d'un monde numérique, pour atteindre la sensation de présence, soit "le sentiment authentique d'exister dans un monde autre que le monde physique où le corps se trouve" (Bouvier, 2009). Cette immersion sensorielle passe principalement par le regard, le son, et la proprioception : nos mouvements et notre point de vue sont pris en compte par la machine pour offrir un rendu graphique et un son spatialisé en conséquence.

LES TECHNOLOGIES DU MARCHÉ

Les casques de réalité virtuelle sont aujourd'hui la solution la plus répandue pour atteindre cette immersion. Par rapport aux salles virtuelles (type CAVEs), ils offrent en effet l'avantage d'être une solution peu onéreuse, et adaptée à des usages de bureau ou en situation de mobilité. Mais il est également possible de profiter de l'immersion sur un simple smartphone, qui en contrepartie de possibilités plus limitées permet une diffusion massive des contenus.

INTERAGIR EN RÉALITÉ VIRTUELLE

La réalité virtuelle peut être utilisée en conjonction avec d'autres systèmes, notamment pour la simulation ou la formation. En connectant un casque à un panneau de contrôle adéquat, un apprenant peut ainsi se retrouver en situation dans des cas aussi variés que l'apprentissage de la soudure, la manipulation d'une grue, l'entraînement au parachutisme... etc.

QUELS INTÉRÊTS POUR L'INDUSTRIE?

L’immersion permet de réaliser des choses « presque pour de vrai » dans un monde qui n’est pas soumis aux règles du réel… et qui est surtout bien moins cher à créer ! La réalité virtuelle permet d’user encore plus des prototypes virtuels, repoussant encore le besoin d’un prototype réel plus loin dans le cycle de développement. Ainsi, on peut se promener dans un bâtiment qui n’existe encore que sur plan, apprendre les bons gestes pour réparer un moteur sans avoir besoin du moteur sur place. Mais outre la présentation de produits et la formation, la réalité virtuelle permet également l’évaluation ergonomique de systèmes avant même leur premier prototypage physique.

POINTS À CONNAÎTRE...

Bien sûr, cette technologie, porte son lot de contraintes et limitations dont il faut avoir conscience. Le principe même de la réalité virtuelle est de jouer sur les illusions perceptives afin de provoquer l'immersion et déclencher ce fameux sentiment de présence. Ces illusions perceptives présentent des incohérences que notre corps perçoit et auxquelles il peut réagir : l'exemple le plus connu étant le "mal de la réalité virtuelle", semblable au mal des transports.

Une conception centrée sur l'humain, et prenant en compte ces particularités ergonomiques, est donc critiques pour créer une expérience agréable et sans heurt, et maximiser ainsi l'impact de vos contenus.

 
 

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS?